Bébé Viking – 14/04/2016 – 51cm – 3kg840 – 2 parents comblés

Pied bébé

Cela fait déjà 5 semaines que Bébé Viking est venu combler notre vie.
Que nous alternons entre euphorie et larmes d’émotion.
Que j’ai envie de partager avec vous toutes ces choses si mignonnes qui rendent les nouveaux parents complètement gaga, mais sans vouloir exposer et « mettre en danger » mon bébé ou moi-même pour autant. Je tergiverse donc.
Et j’ai envie de vous écrire sur des sujets infiniment divers, sans crouler sous le temps et l’énergie « libres » néanmoins.

Je me dis qu’écrire à propos d’un savon ou de mon potager serait problématique qui plus est, que je ne peux vous parler que de LUI pour cet article, sauf à passer (encore ?) pour une mère indigne incapable de se réjouir de l’arrivée de son enfant.
Pression sociale ? Vison de l’esprit ? Délire paranoïaque ?

Je prends pourtant certain(e)s d’entre vous à témoin : c’est génial de découvrir son bébé ! De le voir progresser au jour le jour. De l’avoir blotti contre soi (enlevez-moi tout besoin physiologique et je resterais ainsi des heures, des jours, des mois). De le voir confortable après un bon repas et rassuré au moment d’aller se coucher…

Pour autant, je n’oublie pas non plus les milliards de femmes (et plus globalement de parents) qui ont déjà vécu ça, et toutes celles qui le vivront encore.
Je n’ai pas le sentiment d’être, ou que mon enfant soit, exceptionnelle à l’échelle de l’univers (mais tout de même du nôtre hein).
Je n’oublie pas que je suis une femme dans son individualité aussi, avec des rêves et des projets plein la tête, et non un magma fusionné d’une génitrice et de son marmot.

Je ne vois pas mon enfant comme un frein mais comme la preuve vivante que tout est possible.

Lorsque l’on voit la perfection et la magie de la Nature accrochée ainsi à son sein, comment ne pas croire que nous pouvons déplacer une montagne, affronter les chiens de l’enfer ou réussir enfin cette BIIIP de recette qui nous résiste (ou n’importe quel truc basic du quotidien en fait).

Je ne vois pas mon enfant comme un lourd sac à dos à porter sur ma route mais plutôt comme une paire d’ailes qui la soulagera. Et j’espère longtemps, toujours, éprouver cela

Fin de la muselière.
Le prochain article sera selon l’envie du moment, et merdum à qui n’en serait pas satisfait.

Publié dans Backstage | Tagué , , , , | 2 commentaires

#Babyshower : faites vos jeux !

Nous avons reçu quelques amis ce weekend à l’occasion d’une petite soirée mi-crémaillère mi-babyshower. Une bonne occasion de les mettre à contribution pour bien préparer l’arrivée de Bébé !

Voici les quelques jeux et activités retenus pour l’occasion :

1 / Pronostics autour de la naissance

Une césarienne étant programmée, il y a assez peu de suspens concernant la date et l’heure de naissance de Bébé Viking… (Même si cela reste à confirmer mercredi soir). Et Charmant et moi-même ayant les yeux bleus, là aussi ça devrait bien se passer😉

Pour le reste, les paris sont ouverts ! ça vous dit de jouer en commentaire vous aussi  d’ailleurs ?😀

Pronostics-Welcome-the-Warrior

2 / Kim goûts spécial « petits pots »

Tata Tricot est venue avec 8 petits pots Hipp Biologique à l’étiquette cachée. Pas si simple de reconnaître les goûts ! Et certains sont franchement… Comment dire… Étonnants. C’est certain que sans sel ni gras ni que sais-je ces préparations sont bien éloignées de celles pour adultes. Mais si les sucrées passaient, celle à la courgette a été violemment rejetée par l’assemblée, sachez-le !😀

3 / Les conseils aux parents

Tata Tricot, encore elle❤ , avait préparé des petites fiches conseils où nos amis ont pu inscrire quelques précieuses idées pour survivre aux prochaines semaines et années.

Advices for mum and dad

Mon préféré fut sans doute celui-ci, adressé à mon amoureux par l’un de ses amis :
« Si tu ne veux pas que ton enfant soit fils unique, occupe toi bien de Maman ! »😆

4 / A ne pas oublier pour la maternité

Plutôt que de cacher la valise pour la maternité qui est enfin (presque) prête, nous l’avons utilisée pour récolter quelques idées complémentaires plus ou moins loufoques de choses à emporter le jour J.

Jeu babyshower

5 / Concours de couche

Nous avons également chronométré le temps qu’il fallait à ces messieurs pour changer une couche (lavable) après une première démo du futur Papa. Les femmes ont bizarrement été plus timides sur le sujet ! Certains se sont dignement illustrés en tout cas, On essaie d’en recruter un en particulier comme babysitter ;)

BONUS / Les voeux pour Bébé

Nous avions assez fait travailler nos amis, et nous avions tout un buffet à déguster, mais j’aurais également été intéressée par connaître leurs vœux pour Bébé.

Conseils pour Bébé

Je pense que cela ressortira pour les 1 an du bonhomme en tout état de cause😉

Alors vous ? Des pronostics ou conseils de dernière minute ou d’autres idées de jeu à recommander pour une babyshower ?

Publié dans Mum to be | Tagué , , | Laisser un commentaire

Grossesse « très positive » vs réalité, quelle est votre préférence ?

pregnant-woman

Hier, on m’a reproché de ne partager que les aspects négatifs de la grossesse, voire de ne faire un enfant que pour mon mari en fait. 

Sérieusement ?

Je suis infiniment amoureuse de mon Charmant et je m’inscris effectivement dans un schéma familial des plus classiques mais mon libre arbitre ne me semble néanmoins pas atteint et j’ai déjà fait des choix dans ma vie qui n’ont pas récolté tous les suffrages de mon entourage.

Par ailleurs, si je n’ai, et n’ai jamais eu, l’envie de jouer au Bisounours autour de la grossesse, cela ne m’empêche pas de vous affirmer, à 6 jours de la découverte de notre enfant, que j’ai aimé être enceinte, que je suis déjà nostalgique de ces mouvements sous mon nombril, et que la question de Numéro 2 est déjà sur le tapis. Avec la conviction intime que, plus au fait de ce qui m’attendra, je ferai des choix bien plus éclairés côté travail et médical en particulier, pour être en mesure de mieux vivre cette nouvelle période heureuse.

En vérité, la réponse la plus sincère à cette remarque que j’ai envie de faire est néanmoins, en version polie : « Occupes toi de ton postérieur et laisse le mien tranquille. »

Comme tout un chacun, j’ai le droit d’avoir des doutes, des questions, des kiffs et des angoisses. Et d’en partager un extrait choisi. Que l’on peut orienter dans sa suite par une simple question ou réaction. C’est le principe même du dialogue.

Je ne pense pas que cela puisse remettre en cause ma capacité à accueillir un enfant. Si mes propos oraux ou écrits dérangent, nul n’a l’obligation d’en prendre connaissance que je sache.

J’avais commencé un article sur tous ces petits bonheurs des 9 derniers mois d’ailleurs, et son pendant avec les petits tracas dont je n’avais pas été prévenue. Dois-je les finir et publier ? Cela vous intéresse-t-il ? Ou risquerais-je encore une fois de me montrer trop « vraie » ?

Nous en arrivons à la question initiale : Grossesse « très positive » vs réalité, quelle est votre préférence ?

Personnellement, je milite pour le sincère, le billet d’humeur qui vient du cœur, sans la partie censurée par les brigades des nurses dont parlait si bien Florence Foresti.

J’adore lire les billets des Mum to be à leur bébé, les bons conseils pour la maternité, etc. Mais j’aime aussi lire les doutes des futurs parents, la réalité de l’accouchement ou de l’allaitement, tout l’amour de Mère Bordel pour sa fille mais aussi pour ses weekends childfree.

C’est grave docteur ?

Publié dans Mum to be | Tagué , | 4 commentaires

4% de bébés en siège

 

humour grossesse

Illustration trouvée sur internet sans le nom de son auteur, sorry.


Si Bébé a passé tout le second trimestre de la grossesse la tête en bas alors qu’on ne lui en demandait pas tant, il a décidé d’aller explorer le pôle nord au troisième. Constaté vers 7 mois, confirmé lors de la troisième échographie, pas de changement à 1 mois du terme, entrant de ce fait dans les 4% de Bébés farceurs. Bien bien bien…

Si la première fois le médecin était rassurant (« Il peut encore se retourner. »), notre dernière visite a été plus éprouvante avec l’annulation de la dernière visite de contrôle (15 jours avant la date présumée d’accouchement), remplacée par la programmation d’une césarienne, avec dernier check la veille à 19-20h néanmoins pour vérifier que Bébé n’aurait pas miraculeusement changé d’avis, une probabilité proche du néant à présent selon le médecin.

Globalement, Bébé fait des aller-retour entre les positions « Siège décomplété » (qui te remonte l’estomac dans la gorge et te pressurise la vessie en t’écartelant le bassin) et « Transverse » (qui te fait un ventre hexagonal étonnant en achevant tes pauvres intestins qui n’en demandaient pas tant).

Bébé en siège incomplété    bébé en position transverse

On parle parfois de faire une rétroversion dans ce genre de cas. Nous en avons discuté avec notre gynéco mais avons acté à 3 que cela ne valait pas le coup car :

  • C’est douloureux pour la mère
  • Ce n’est pas sans danger pour l’enfant (pendaison par le cordon ombilical, déclenchement du travail ou autre réjouissance du même acabit)
  • On n’est pas certain que cela marchera (dans l’absolu ou bien Bébé peut revenir de lui-même à sa position initiale)
  • On évite vraiment cette manipulation sur une primigeste (utérus plus petit et moins souple et entraîné qu’à la 18ème grossesse parait-il🙂 )

Nous avons bien entendu également évoqué l’accouchement par le siège. Mais là encore notre médecin nous le déconseille, bien qu’il ait été formé sur le sujet et en a pratiqué beaucoup dans sa carrière : de récentes études ont démontré que le score de bien-être et de vitalité APGAR était significativement moindre suite à une délivrance par siège que lors d’un accouchement classique « Bébé tête en bas », on ne prend plus le risque.

Donc, césarienne programmée. Joie et bonheur.
Quels futurs parents en rêve sérieusement ?
ça manque terriblement de romantisme comme qui dirait !

Et Charmant qui se voyait déjà accourir du bureau suite à l’appel tant attendu, galopant plus vite que le vent sur son cheval blanc pour délivrer sa Princesse du futur héritier de son royaume !

Oh oui, il y a aussi des avantages organisationnels à tout cela bien sûr. Charmant peut d’ores et déjà prévenir ses collègues des jours où il ne faudra pas compter sur lui, Madame Mère peut organiser son agenda et quelques très proches poser une demi-journée de congé pour venir gazouiller devant Bébé. Je peux anticiper le contenu du frigo et fignoler la valise pour la maternité en planquant du chocolat dedans. L’équipe médicale sera calme et détendue, plus rassurante que si elle devait gérer 34 accouchements en urgence la même nuit.

Mais ce n’est pas glamour.

Comment ça un accouchement ne l’est jamais ??😆

Publié dans Mum to be | Tagué , , , | 3 commentaires

Top 8 des réflexions hasardeuses sur la grossesse

Quand tu attends un heureux événement, il se peut que tu croises la route de 2 ou 3 personnes qui vont étonnamment modifier ta tolérance épidermique. Généralement,  ce sont des personnes bien intentionnées, seulement à coté de la plaque.

Voici quelques petites phrases sélectionnées pour vous, et ce que j’aurais aimé répondre au lieu du sourire poli scotché (parfois de biais) sur mon visage.

Have fun!Colère du film Vice-Versa

Les premiers temps

Pas trop de nausées ? T’inquiète, ça viendra !

>> Et non ! Désolée de briser ton fantasme comme quoi toute femme enceinte doit se fendre d’une flaque de vomi quotidienne pour preuve de son bonheur. Je n’ai quasiment pas eu de nausées, à l’image de ma sœur, de ma mère et sans doute de ma grand-mère. Accusez la génétique sans problème mais point de nausées si Madame n’en a pas eu avant la première échographie (sauf overdose de chocolat, gastro-entérite ou grave complication médicale que l’on ne souhaite à personne).

Tu es patraque ? Oui bah ce n’est rien à côté d’une telle qui […] !

>> Un grand merci pour ta sollicitude. Je suis sincèrement navrée si cette personne n’a pas eu une grossesse de rêve mais, sa réalité n’étant pas la mienne, si cette remarque vise seulement à me faire taire, ne me demande pas comment je vais.

Ne t’en fais pas Chérie, je t’aime comme tu es…

>> Vous vous en doutez, ça c’est signé le mari-charmant à sa femme qui se trouve (de plus en plus) grosse par sa « faute ». Depuis, il a bien compris l’intérêt de me dire que j’étais belle et que, non, je n’étais pas grosse, seulement enceinte, ce qui le rendait très heureux. ça se rassure une femme enceinte que voulez-vous😉

Oh parfois, c’est aussi bien de ne pas s’asseoir dans les transports en commun…

>> Comment dire… Il s’agit de citoyenneté, de solidarité, de bienveillance et de sympathie quand on propose sa place assise à une femme au nombril proéminent qui danse tout seul. Si elle n’a qu’une station à faire, ne vous inquiétez pas, elle aura aussi à cœur de ne pas vous déranger en vous laissant votre siège. Si elle accepte en revanche, vous viendrez peut-être de lui sauver la vie (ou en tout cas les lombaires) et d’éclairer sa journée.

Le télétravail

Elle, elle a tenu jusqu’au bout alors qu’elle avait plus de transport quotidien que toi !

>> Je m’en vais de ce pas lui acheter une médaille et lui dire tout le mal qu’elle a fait à la condition féminine ! Je ne savais d’ailleurs pas qu’il s’agissait d’une compétition où les cas, sensibilités et autres désagréments personnels n’étaient pas pris en compte. Merci d’avoir éclairé ma lanterne🙂

Pourquoi tu ne te mets pas en arrêt maladie ? En quoi le patron ne pourrait pas se passer de toi ? Nul n’est irremplaçable tu sais. 

>> Certes… Ce qui n’empêche néanmoins pas d’avoir une conscience professionnelle et l’envie de bien faire les choses. On peut également chercher à comprendre les inquiétudes de sa hiérarchie et à faciliter la transition. Ou tout simplement tenir à finir les projets sur lesquels on s’échine depuis des mois plutôt que de laisser les finitions et miettes à un autre. On peut aussi évoquer le trou de la sécu si ça te botte.

Tu es au chaud à la maison, c’est chouette.

>> J’ai la chance d’exercer mon métier dans un bureau chauffé donc point d’avantage température là dedans.

Tu ne t’ennuies pas trop du coup ? / Allez, repose toi bien.

>> Dans « télétravail », il y a « travail ». Et mes impératifs à date font que je peux reporter les heures économisées en transport directement dans ma mission. Je fais de belles journées qui n’ont rien à envier à celles au bureau, mais y économise en effet tout stress parasite et, ça, c’est bonheur dans mon petit❤ Donc, non, je ne m’ennuie ni me repose, et ça me va comme ça.

Avez-vous connu ce genre de petites phrases qui font bouillir le sang ?
Faites nous rêver  !

* * *

Je remercie ma mère, mon oncle, mon mari, quelques relations de travail et amis de m’avoir inspiré cet article. Allez, sans rancune ! #presque

Publié dans Mum to be | Tagué , , | 2 commentaires

1, 2, 3… Par’thés ! [+ bon plan]

Le weekend est le moment idéal pour boire mais aussi refaire sa réserve de thés.

Voyant les fonds de boîte s’accumuler, il me fallait réagir sans plus tarder !

Ce qui est étonnant c’est que, avec la grossesse, mes goûts ont changé dernièrement. Exit le thé à la menthe quotidien (Thé des Sources du Palais des Thés, Thé vert à la menthe bio de Terre d’Oc ou même Thé vert menthe de Lipton), je me suis ruée et ai achevé sans vergogne le Thé Vert Earl Grey de Désir de Vrai (une magnifique et récente découverte), La Lavande du Palais des Thés, un thé vert bio aux écorces de citron et un thé noir bio aux morceaux de poire shoppés lors d’un détour à Rennes, et le Détox de Kusmi Tea.

A l’extérieur, je reste néanmoins fidèle au Casablanca de Mariage Frères quand il est à la carte (et j’ai mes adresses😉 ), n’ayant jamais passé le pas d’en acheter pour chez moi.

Bon, tout ça pour dire que j’ai commandé du thé…

Oui mais quoi chez qui ?

Je me suis réapprovisionnée chez 1, 2, 3 par’thés. Connaissez-vous ?

logo 1, 2, 3 par'thés

Moi non plus avant cette rencontre fortuite au détour d’un marché de Pâques à Colmar il y a 2 ans. La curiosité, ce vilain défaut, nous avait menés à humer quelques thés au détour d’un stand puis à entamer la conversation avec le charmant et passionné Halim Boukerchi.

Stand de thés

Quelques achats et dégustations plus tard, nous devenons des fidèles de la marque !

Pour cette commande-ci, nous avons pris :

  • Citron fraîcheur pour remplacer le thé aux écorces de citron que j’ai achevé et répondre à mes envies d’agrumes du moment (pas pire que les cornichons ou les fraises n’est ce pas😉 )
  • Violette, un super thé dans notre top 5 de tous les temps je crois bien, à la fois original et doux par l’alliance avec la framboise, il nous a terriblement manqué !
  • Fleur’thé, aux fleurs de violette et de lavande car je préfère définitivement les thés aux fleurs qu’aux fruits donc on teste🙂
  • Genmaicha, une valeur sûre que nous glissons toujours dans notre panier, sans distinction de marque particulière pour l’heure je dois avouer.

A 6€ le sachet de 100 grammes avec un relationnel et un conseil au top, je trouve le rapport qualité/prix de cette petite marque parfait !

Et, bonus, pour 4 sachets achetés, le 5ème est offert !

Il suffit pour cela de préciser l’offre en commentaire de sa commande lors de l’étape 3, sur le même écran que la confirmation de votre adresse de livraison.

Alors nous avons ajouté, pour cette fois :

Ce qui absorbe les 7€ de frais de port. Plus de raison d’hésiter à commander, n’est-il pas !

Je n’avais pas repéré l’infusion Douce amertume avec de la fleur d’oranger… Dommage parce qu’il s’agit de l’un de mes péchés mignons ça. Et c’est bien l’infusion pendant la grossesse. Flûte, il va falloir recommander…😉

PS : Halim va voir pour ajouter un thé vert earl grey à son catalogue suite à nos échanges sur le sujet !

Et vous, quels sont vos thés préférés ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Gourmandise, J'ai testé, Mum to be | Tagué , | Laisser un commentaire

Quel est le sens d’un cadeau ?

Cadeaux

Une grande étude a été récemment menée au sein de ma famille autour du sujet sensible des cadeaux dans les jours suivants Noël :

  • Doit-il faire plaisir à celui qui l’offre ou à celui qui le reçoit en priorité ?
  • Doit-il avoir une valeur commerciale ou est-ce l’intention qui compte avant tout ?
  • La récupération / seconde main est-elle admissible ou en aucun cas ?
  • Un adulte peut-il faire une liste de Noël ?

Autant de questions complexes qui ont divisé l’assemblée. J’adorerais du coup poursuivre la réflexion avec vous si cela vous dit !

Pour asseoir celle-ci, je vous propose quelques profils identifiés.

Trouver l’idée qui fera mouche

Ma sœur cherche avant tout LA bonne idée quand elle souhaite faire un cadeau. Elle aime y réfléchir longuement et surprendre. Elle tombe souvent juste en plus ! Elle déteste de fait les listes imposées, tout en comprenant que l’on puisse y inscrire des besoins précis…

Bref, à Noël, elle a fait rougir Charmant de plaisir et de bonheur, et vous êtes les bienvenus pour venir déguster des grillades au printemps (oui, un barbecue de compétition nous attendait sous le sapin, un petit luxe que nous ne nous serions pas autorisés de si tôt !!!).

Se débarrasser d’une corvée

Mon frère a une approche plus pragmatique du concept : il déteste faire des cadeaux et en recevoir (c’est lui qui le dit). Du coup, il a refilé le sujet à sa femme qui choisit en fonction de ce qui pourrait lui plaire à elle. Cette méthode a le mérite d’être hautement justifiable et, au moins si tu te fâches avec la personne avant de lui offrir le présent, tu peux le garder pour ton plus grand plaisir.

Bon, par contre, ça donne des cafetières à des personnes n’ayant jamais bu un café de leur vie, des boucles d’oreilles quand la demoiselle visée n’a pas les oreilles percées, une trousse de soins pour peau mixte à une peau atopique…

Répondre à un besoin précis

ça, c’est plutôt le truc de ma mère à présent qu’elle a arrêté de m’offrir des feutres pailletés. C’est le créneau de Belle-Maman aussi. On n’est pas sur une valeur marchande absolument, mais plutôt sur quelque chose qui sera utile à court terme et dont on avait besoin. Pas forcément de glamour là dedans mais  du terriblement pratique : un livre repéré, une balance de cuisine, un complément de couverts, etc.

La chouette évolution de cela pour ma mère a été son adaptation au gendre si parfait que lui avait ramené sa fille (moi) et qui travaille dans le design. Du coup, le cadeau utile devient beau aussi. Et là c’est génial ! Admirez nos planches à découper, ustensiles de cuisine et autres dessous de plat, vous verrez un progrès étonnant ! Je savais bien que j’avais eu raison d’épouser Charmant❤

Tenir un budget

A moi de balayer devant ma porte… Pour ma part, devant l’agrandissement exponentiel de la famille, et ces enfants à qui on a appris à faire des listes très précises au Père Noël, la question du budget se pose malheureusement rapidement. Mais la volonté de faire plaisir à tous aussi ! Si j’ai le moindre soupçon de ce qui pourrait éventuellement plaire à la personne… Car oui, ne nous mentons pas, on connait mieux certains membres de nos tribus que d’autres.

Et, afin de tenir son budget (et d’éviter les magasins surchargés et les prix qui flambent en fin d’année), est-ce condamnable de privilégier les bons plans ? Parfois je rougis mais… Vente-privée, vide-greniers, trocs, DIY et autres soldes peuvent parfois s’avérer des filons salutaires et permettre de gâter l’un de ses proches comme on le souhaiterait avec un porte-monnaie plus garni. Un cadeau se doit-il d’être neuf et en direct de l’usine ? Je me demande face à certaines réactions…

Et vous ? Comment gâtez-vous vos proches ?
Quel est votre profil de Père Noël ?

Dites nous tout, je suis curieuse !!!

Encore belle année à tou(te)s

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Introspections & questions | Tagué , | 2 commentaires